Les imprimantes 3D vont devenir de plus en plus automatisées et facile à utiliser

Toutes les imprimantes 3D actuelles du commerce nécessitent beaucoup plus d’entretien que la majeur partie des appareils électroménagers que les gens ont l’habitude d’utiliser chez eux.
Les imprimantes 3D remplissent de nombreuses tâches de manière autonome cependant certaines imprimantes exigent que les têtes d’impression soient nettoyées périodiquement, que les plateaux soient correctement calibrés, que les fichiers 3D soient bien préparés, et qu’un contrôle visuel périodique lors de l’impression soit fait pour minimiser les erreurs et parfois éviter les catastrophes. Ainsi, ces imprimantes ont toutes un besoin considérable d’être entretenues, beaucoup plus que ce que les gens sont habitués à faire avec des appareils ménagers ou imprimantes classiques (2D). Néanmoins le potentiel pour réduire ce travail de maintenance humaine est possible et sera un domaine clé de l’innovation au cours des prochaines années.

Détecter automatiquement les problèmes qui causent de nombreuses erreurs d’impression sera l’objectif des prochaines années, comme la génération automatique et intelligente de supports légers, facilement détachables, l’orientation de la pièce dans son volume d’impression, et d’autres types de corrections… Un tirage peut être raté si le plateau d’impression n’est pas de niveau. Beaucoup d’imprimantes ont déjà intégré la calibration automatique. Certaines recherches sont appliquées à la réalisation de systèmes de rétroaction qui permettent la surveillance en temps réel du processus d’impression. Ces systèmes détectent les défauts ou écarts par rapport au fichier modélisé et, soit corrigent en temps réel ou stoppent l’impression. Tous ces avancements permettront une facilité d’utilisation et une plus grande démocratisation de l’impression 3D.