Une industrie bouillonnante en (r)évolution constante…

Industrie à l’image de cette l’imprimante de Carbon3D (voir ci-contre) qui imprime entre 25 et 100 fois plus rapidement que toutes les imprimantes existantes utilisant la stéréolithographie. Grce à sa nouvelle technologie CLIP (Continuous Liquid Interface Production) elle vient de faire progresser d’un grand bond toute l’industrie de l’impression 3D. Et dans les cartons des laboratoires ? des projets d’imprimantes qui pourrait imprimer jusqu’à 500 fois plus rapidement que les machines d’aujourd’hui. Beaucoup de brevets clés sont d’ailleurs sur le point d’expirer ce qui aidera fortement à répandre des technologies qui étaient jusqu’à présent chasse gardée, et qui aura aussi pour effet d’accélérer le rythme de l’innovation.

Dans un récent sondage du groupe d’Audit anglais PwC (Price Waterhouse Cooper) sur plus de 100 fabricants industriels, les deux tiers utilisent déjà l’impression 3D.

L’impression 3-D était jusqu’a  présent utilisé pour le prototypage.

La plupart l’ont déjà expérimenté ou utilisé juste pour le prototypage ce qui fut l’essentiel de son utilisation jusqu’à présent.
Canalys, une société qui traque les marchés émergents a anticipé les évolutions à venir dans ce domaine et prévoit que le marché mondial des imprimantes et services 3D passera de 2,5 milliards de $ en 2013 à $ 16,2 milliards en 2018, un taux de croissance annuel de 45,7% !

Malgré ces tendances, l’industrie de l’impression 3D se retrouve face à des défis de taille. Le prototypage rapide reste l’activité essentielle, et il n’y aura pas de passage direct vers la production de masse sans étapes intermédiaires. L’industrie devra progressivement passer à l’impression de produits ou de composants pleinement fonctionnels tout en augmentant les volumes.
Certains fabricants de prothèses auditives et appareils dentaires ont déjà adopté cette technologie. Ainsi l’impression 3D devrait à échéance compléter ou remplacer certaines techniques de fabrication traditionnelles permettant aussi de créer des objets qui ne pourront pas être fabriqués autrement.